Nguyễn Trọng Hiếu, người dám ước mơ

Un jour au début du mois de Décembre, après le long vol de Paris – Australie en chargé de la mission à l’Université National d’Australie – ANU (The Australian National University – la plus grande l’université d’Australie et du monde), nous avons bien reçu la lettre de M. Trong Hieu NGUYEN, un étudiant qui a reçu, 2 fois, la bourse de l’association DONG HANH, étais un membre actif de DONG HANH à Ho Chi Minh ville. Dans cette lettre, il nous a heureusement annoncé une très bonne nouvelle d’obtention d’une bourse complète de l’ANU pour continuer par une thèse de doctorat. J’avais de l’occasion de le rencontrer plusieurs fois. Au nom du Conseil d’administration du Fonds des bourses d’étude de DONG HANH, étant joyeux et ait fier de premiers résultats qu’il a obtenus,  je voudrais vous partager une conversation très intéressante avec M. Trong Hieu NGUYEN au niveau de son progrès professionnel.

Bonjour, vous pourriez vous présenter un peu ?

 Je m’appelle Trong Hieu NGUYEN, né en 1989. J’étais étudiant à l’école Polytechnique de HCM, de la classe des ingénieurs talents en Génie électrique. J’ai obtenu la bourse de Dong Hanh pour 2 fois et j’étais un membre du Fonds des bourses d’étude de Đồng Hành à Hồ Chí Minh ville.

 Les résultats les plus marquants pendant son étude de M. Trong Hieu NGUYEN:

  •   Le premier prix au concours d’Olympiade au niveau de la province et en suite, et le troisième prix au niveau National  en Mathématiques.
  •   Bien réussi (29,5/30) au concours d’entrée dans l’école Polytechnique de HCM ville de  en 2006, et aussi bien réussi dans l’université de Médecine et de Pharmacien de Cần Thơ.
  •   Au top 3 au département Génie électrique de l’école Polytechnique de HCM et obtention de la bourse d’étude complète pour les 2 dernières années aux États-Unis, Oregon.
  •   Diplômé américaine avec le titre « Summa Cum Laude » (le plus supérieur honneur)  avec GPA 3.97/4.00.
  •   Obtenu la bourse complète pour faire la thèse de doctorat de l’université national d’Australie (ANU) et Université de Sydney. Il continuera à l’ANU avec une thèse au début de l’année 2013.

 

Quand avez – vous reçu la bourse d’étude ? Etes – vous heureux et surpris en ce moment-là ? Comment savez – vous cette bourse ? Vous vous êtes soucié du fait d’envoyer le dossier de cette bourse et est – ce –que vous avez pensé que vous pourriez la gagner ?

Je l’ai reçue pour la première fois en 2006 (première année), et pour la deuxième fois en 2007 (deuxième année). Quand la bonne nouvelle est arrivée, j’étais vraiment surpris et heureux car c’était la première fois que je l’aie obtenue d’une association du don. Au début d’entrée dans l’école Polytechnique de HCM, il y avait une annonce de cette bourse affichée devant la porte du bureau d’éducation, je me suis attiré par ses informations et son dépôt. Etant un nouvel étudiant, j’étais un peu dépaysé en raison de moins d’expériences de la préparation du dossier de la bourse. Alors, je l’ai fait avec peu d’attention sur cette bourse. Obtention de cette bourse était la plus surprise dans ma première année.

Comment utilisez-vous la bourse de DONG HANH ?

Etant un étudiant de l’université polytechnique HCM, je me suis attiré par plusieurs bourses d’étude réservées les étudiants excellents afin de faire leurs études à l’étranger, notamment, au British, aux États-Unis, en Australie…Alors, je pensais à pouvoir gagner une de ces bourses d’étude complète à l’étranger. J’ai décidé à étudier à l’étranger. Comme mon niveau anglais n’est pas suffisamment bon pour mes études, et, en plus, pendant mes 3 années au lycée, je n’apprenais que les mathématiques, la physique, la chimie pour concours d’entrée dans l’université. Pour cette raison, j’ai mis mon argent de cette bourse afin de l’apprentissage d’anglais.

Le montant total des bourses d’études était utilisé pour étudier 3 cours d’anglais (le frais de scolarité au centre universitaire de la langue n’est pas vraiment cher). Après environ une demi-année, j’ai vraiment appris l’anglais, au niveau A et puis, 3 mois d’après, au niveau B. En ce moment-là, mon anglais était assez bon, j’ai commencé à apprendre le TOEFL, à poursuivre mon rêve.

Il s’agit de la première bourse que j’ai reçue en courant continu, même si le montant n’est pas grand, mais elle a contribué de façon vraiment efficace à m’encourager fermement de suivre la directe choisie. Grâce à l’espoir de partager les difficultés, dans la cérémonie de remettre la bourse, ainsi que dans les lettres d’encouragement de DONG HANH, j’avais eu l’impression que je n’étais pas seul car ma famille étais toujours à coté de moi.

Vous êtes régulièrement en contact avec les membres de DONG HANH? Avant de recevoir la bourse, comment pensez- vous de cette bourse? Est-ce qu’il y avait une grande différence entre cette image que vous imaginiez et ce que vos ami(e) de ĐH rencontrés ou échangées dans la pratique?

Oui. Le temps aux États-Unis, en raison de la concentration dans mes étudies, j’ai peu de temps de nous échanger les informations. Après être rentré au Viet Nam, j’avais eu de la chance de les rencontrer, d’échanger régulièrement, de parler du travail et de la vie tout ensemble.

Ils sont très sympathique et amicaux, presque pas très différent de mon imagination avant de les rencontrer. Je pense que c’est le point commun de tous les membres d’une telle organisation à but non lucratif.

Est-ce que vous pouvez partager vos souvenirs avec DONG HANH de Ho Chi Minh Ville?

Au temps libre, nous avons bu du café, nous sommes bavardés dans les cieux et sur la terre et l’éducation au développement social et politique. Très heureux !

Est-ce que vous avez plus de difficultés dans la vie actuellement?

Maintenant, ma vie est très bonne avec un emploi vraiment stable. Deux mois plus tard, l’Australian National University (ANU) m’aidera au niveau financier, de papier et tous, sauf que je me mets vraiment à la difficulté d’apprentissage. Je dois me concentrer sur l’étude pour se préparer à une recherche fructueuse.

Quel est votre désir actuellement ? Et dans 5 années? Pourriez-vous nous partager votre plan à long terme dans l’avenir?

Dans trois ans, j’espère compléter le programme des matériaux semi-conducteurs de doctorat au niveau des cellules solaires à l’ANU. Ensuite, je vais essayer de faire les bourses de recherche postdoctorale (post-doc). Deux intentions principales s’occupent de mes 5 prochaines années.

À long terme, je vais poursuivre mon rêve scientifique choisie, pour devenir un professeur ou un chercheur dans une université ou un institut de recherche très connu dans le monde. Après l’achèvement du rêve (peut-être d’être âgé…), j’espère avoir l’occasion de retourner au Vietnam, et d’utiliser toutes mes connaissances et mes expériences acquises pendant ma vie pour partager et servir notre pays.

Selon vous, il y a beaucoup d’étudiants qui sont encore dans la condition vraiment difficile mais bien capacités d’étudier à l’étranger comme vous? Vous avez des conseils pour leur ?

Oui, beaucoup. La majorité n’est pas chanceuse comme moi. J’espère qu’ils vont obtenir le soutien financier pour réaliser leurs rêves. Je voudrais envoyer un message aux étudiants: n’abandonnez jamais vos rêves! Le rêve est le point de commencer pour toutes les choses. Si vous voulez vraiment quelque chose, soyez prêt! Préparez soigneusement et procédez étape par étape pour réaliser ce rêve.

Je sais que vous êtes un membre actif de DONG HANH à HO CHI MINH ville, selon vous, comment va-t-il se construire, l’association DONG HANH pour avoir le fort développement?

Les membres de Đồng Hành sont seulement des étudiants de l’Université Nationale. Je pense qu’il faut nécessairement étaler à recruter des membres d’autres universités (pédagogie technique, médecine, pédagogie, etc…) afin de promouvoir l’image de la bourse Đồng Hành.

Vous allez faire un doctorat à l’ANU, pensez-vous qu’on va mettre en place une branche de Đồng Hành en Australie??

Oui, nombreuses branches vont valoriser l’image et l’efficacité de DONG HANH afin d’être de plus en plus largement connue. Pour la première fois, en Australie, je vais me concentrer tout sur l’idée de la créer et sur l’organiser si possible. Ensuite, j’espère avoir du temps de promouvoir et de développer l’image de DONG HANH en Australien.

En plus des activités courantes de l’Université, si j’étais président de l’Université ce terme, de quelles activités est-ce que vous allez organiser plus?

Puisque les membres de DONG HANH, la majorité sont des étudiants et les étudiants des cycles supérieurs de recherche, ils sont aussi très occupés. Être le président de cette organisation est un grand challenge pour tous les membres. Il exige beaucoup de dévouement, du temps et de l’expérience. Donc, je n’ai pas encore très clair qu’un président doit faire plus. Mais il y a une idée que je trouve tout à fait faisable: l’expansion du programme de bourses d’études dans d’autres universités à Hô Chi Minh-Ville (sciences humaines, pédagogie, médecine, etc…) Je pense que la plupart de mes amis de l’école n’a pas connu des bourses de DONG HANH.

Voulez-vous envoyer un message aux ami(e)s de DONG HANH ?

Merci. Enchanté d’avoir fait votre connaissance et travailler avec vous. J’espère avoir la chance de vous rencontrer, mes frères et mes sœurs de DONG HANH en France. Au Vietnam, nous nous sommes déjà rencontrés.

Bref, La Comité de DONG HANH remercie M.Trong Hieu NGUYEN de la conversation intéressante dans le dernier jour de cette année. La Comité vous souhaite une très bonne santé, beaucoup de bonheur et de réaliser vos rêves. L’histoire de M.Trong Hieu NGUYEN aide à DONG HANH pour avoir plus de confiance sur le chemin choisi. De ce fait, DONG HANH voudrait continuer à bénéficier du soutien des organisations, des individus et les amis du monde pour que DONG HANH peut se développer fortement, aider plus d’étudiants, et d’avoir de plus en plus de Nguyễn Trọng Hiếu.

Trần Văn Xuân

Traduction: Thường Anh