Création de Dong-Hanh et histoire de « pay it forward »

De vendeur de rue à étudiant d’une des écoles d’ingénieur les plus réputées en France.

C’est l’histoire de M.TRAN Van Xuan, ancien élève ingénieur à l’Ecole Polytechnique, responsable de l’équipe R&D EDF Manchester, et aussi fondateur de l’Association Dong-Hanh.

Né et ayant grandi dans un petit village pauvre du delta de Mekong, depuis son enfance M.TRAN Van Xuan s’est dit qu’il n’abandonnerait pas ses études à cause de sa situation familiale défavorisée. Heureusement, un « mystérieux » mécène, dont le nom était toujours inconnu encore aujourd’hui même pour lui, a décidé de financer ses études supérieures pour qu’il puisse se concentrer à ses cours sans s’inquiéter de la vie quotidienne. Un an et demi plus tard, grâce au soutien de ce mécène, M.Tran a pu réaliser son rêve et a obtenu une bourse pour aller faire ses études à l’Ecole Polytechnique. Après, il a essayé sans cesse de contacter cette généreuse personne pour pouvoir la rencontrer au moins une fois, mais il a toujours été refusé. Le jour où il est venu en France, le mécène a accepté de le rencontrer (mais toujours sans indiquer qui elle est). Lorsque M.Tran lui a demandé comment il pouvait faire pour lui rembourser son aide, cette personne a dit « je t’aide, mais tu n’as pas besoin de te souvenir de moi, essais de bien vivre et devenir une bonne personne. Pour moi, ça suffit ».

Pendant la deuxième année de son séjour en France, en 2001, il a pensé que le moment était venu et a décidé de regrouper ses camarades vietnamiens de sa promotion à l’Ecole Polytechnique pour lancer une campagne nommée « Droit de rêve ». L’objectif était d’encourager les autres afin qu’ils économisent une partie de leurs bourses d’études dans le but d’attribuer des petites bourses pour aider les étudiants du même âge mais moins chanceux au Vietnam. La campagne a récolté beaucoup de succès, dépassant leur espoir et 17 premières bourses ont été remises pour les étudiants à l’université polytechnique de Ho-Chi-Minh ville.

C’était le premier pas de l’association Dong-Hanh d’aujourd’hui !